« La croyance en un progrès de l’humain » Joël Bernat

Sur la violence humaine, l’éducation et la jeunesse en perdition,  la croyance,  le bruit,  le stress, la fin de la psychanalyse,  la crise de la famille,  la canicule, la créativité. Texte de 2004, revu et augmenté

Ce contenu a été publié dans Individu, sujet, identité, institution, masse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box