Joël Bernat : « L’acte psychique d’autobiographie, ou l’incessante quête d’un « Je » »

L’écrit et le récit autobiographiques déplient plusieurs facettes du « moi » d’un sujet, ou plus exactement plusieurs de ses « moi ». Ces actes relèvent d’une opération psychique particulière, et nous proposons ici de montrer en quoi et comment ils entrent au service d’une quête spécifique : celle d’un sentiment d’unité intérieure, c’est-à-dire d’un « je », qui est bien différent des « moi ».

Ce contenu a été publié dans Individu, sujet, identité, institution, masse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>