Joël Bernat : « L’acte psychique d’autobiographie, ou l’incessante quête d’un « Je » »

L’écrit et le récit autobiographiques déplient plusieurs facettes du « moi » d’un sujet, ou plus exactement plusieurs de ses « moi ». Ces actes relèvent d’une opération psychique particulière, et nous proposons ici de montrer en quoi et comment ils entrent au service d’une quête spécifique : celle d’un sentiment d’unité intérieure, c’est-à-dire d’un « je », qui est bien différent des « moi ».

Ce contenu a été publié dans Individu, sujet, identité, institution, masse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box