Joël Bernat : « Du jeu aux en-jeux »

Conférence faite au colloque Jeu, compétition et pouvoir, organisé par le CREG (Centre de Recherche et d’Études Germaniques) le 20 septembre 2010 à l’Université du Mirail Toulouse. Publiée in « Du jeu aux en-jeux » in Jeu, compétition et pouvoir, F. Knopper & M. Coutchillac dir., coll. “De l’allemand”, L’harmattan 20.

Résumé : Notre rapport au monde – et à l’autre en général – résulte des élaborations successives de nos problématiques, produisant à leur tour, une vision-du-monde (Weltanschauung) personnelle. Ces élaborations se font en partie sur une scène psychique très particulière, celle du jeu, et ce depuis l’enfance. En effet, c’est très tôt que nous sommes aux prises avec l’altérité, c’est-à-dire la question du même et de l’autre, de la différence. Cette question se met en scènes et en actes sous diverses formes, notamment celles du pouvoir, de la compétition ou de la rivalité, autant de formes de ce que serait un jeu « adulte ». Mais ces formes « adultes » résultent en fait d’un échec d’élaboration et donc de faillites du processus du jeu.12.

Ce contenu a été publié dans Individu, sujet, identité, institution, masse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>