Joël Bernat : « Le petit Hans : un garçon face à la féminité de sa mère »

Extrait d’un exposé du 21 mai 2016 au CH Sainte-Anne, Paris sur invitation de l’ECF, du CICO et de l’AFAPSM, au sujet de : L’enfant et la féminité de sa mère, ouvrage collectif sous la direction de : Élisabeth Leclerc-Razavet, Georges Haberberg & Dominique Wintrebert, collection « Études Psychanalytiques », Paris, L’Harmattan, 2016.

Ce contenu a été publié dans Excitation, excès, pulsion de mort, féminin & contre-transfert, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Joël Bernat : « Le petit Hans : un garçon face à la féminité de sa mère »

  1. Jacques Woda dit :

    « Voir ou ne pas voir »: expression d’une clarté aveuglante.
    « le désir fait destin tant qu’il ne se réalise pas »: le désir réalisé ne
    fait-il pas destin lui aussi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box