Walter Trinca: LA LÉGÈRETÉ ÉTHÉRÉE DE L’EXPÉRIENCE. Psychanalyse et transfiguration

Traduit du brésilien par Pascal Reuillard (Coll. Études Psychanalytiques, 23,5 euros, 232 p., janvier 2014) EAN : 9782343021249, EAN PDF : 9782336334288  EAN ePUB : 9782336684383

Ce contenu a été publié dans Bibliothèque, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Walter Trinca: LA LÉGÈRETÉ ÉTHÉRÉE DE L’EXPÉRIENCE. Psychanalyse et transfiguration

  1. Walter Trinca dit :

    Cher Joël Bernat,

    Je vous remercie pour votre invitation à publier des articles sur votre site. Alors que vient de paraître Psychanalyse compréhensive aux éditions L’Harmattan, je vous fait parvenir un avis publié par une revue brésilienne pour évaluation et éventuellement publication de l’ensemble ou d’une partie. S’il s’avère que cet avis n’est pas conforme aux publications de votre site, je vous prie de ne pas en tenir compte. Je reste à votre entière disposition.

    Bien à vous,

    Walter Trinca.

    TRINCA, Walter Psychanalyse Comprehensive : une conception d’ensemble. Trad. Pascal Reuillard. Paris : L’Harmattan, 2016, 312 p.

    Extrait du compte rendu de W.J. Martins et H. R. Rosa, de l’Universidade Estadual Paulista, paru dans le Bolletim de Psicologia [Bulletin de Psychologie] de l’Association de Psychologie de São Paulo, Brésil, vol. 62, n° 136, 2012.

    Walter Trinca est très connu dans le domaine de l’évaluation psychologique. Dans les années 1970, il a créé le Procédé Dessins-Histoires qui continue d’être largement utilisé dans le champ de la clinique et de la recherche en raison de sa simplicité et de son adaptabilité aux sujets et aux contextes les plus divers.

    Dans Psychanalyse compréhensive : une conception d’ensemble, l’expérience de rapprochement de l’être est placée au cœur de la présentation de la psychanalyse telle qu’elle est proposée par l’auteur. Un phénomène s’observe fréquemment dans la clinique comme dans la vie : la perte de la visibilité de la personne vis-à-vis d’elle-même et de l’autre quand la maladie s’installe. Ainsi, le degré d’éloignement de contact avec l’être intérieur est conçu comme une ligne continue dont le point d’origine est l’expérience subjective d’entièreté. Les limites inférieures et supérieures de cette ligne continue sont infinies mais les vécus incommensurables du fou et du visionnaire ne sont pas situés aux antipodes, ils représentent des facettes des possibilités de dévoilement de l’être. Dans cette perspective où la référence est l’expérience subjective d’entièreté, il y a des degrés croissants de gravité des perturbations psychiques et à l’inverse des degrés croissants d’expansion de la conscience et de la visibilité de soi-même, suivant la diminution ou l’intensification du contact avec l’être intérieur.

    Le concept de self, dont l’utilisation est variée en psychanalyse (que ce soit comme représentation de soi, noyau de la personnalité ou expérience subjective d’existence et d’unité), acquiert une autre dimension dans le modèle proposé par Walter Trinca. L’expérience subjective du self se modifie et dépend du contact avec l’être intérieur. Métaphoriquement, cette relation est représentée par une lumière (être intérieur) qui varie en intensité et en fréquence, révèle les saillies, contours, ombres et profondeur d’une caverne (self). L’être intérieur est ce qu’il y a de plus caractéristique, de plus personnel et immatériel en chacun de nous ; l’auteur part de son interaction avec le self dans le but de concevoir un modèle unifié pour l’approche et la compréhension de la vie psychique. Dans ce modèle, l’éloignement de contact avec l’état intérieur se manifeste de deux manières fondamentales, accompagnées ou non d’angoisse. La première est la fragilité du self et ses différents degrés d’affaiblissement et d’évidement, à savoir : l’insécurité, les sentiments d’impuissance et de retrait en face de la vie, les états de vide et de nullité, les dispersions de soi, le détachement, les durcissements et les annihilations. La seconde est l’intensification de la sensorialité pour contrôler, éliminer, remplir ou éviter les lacunes et trouages du contact avec le noyau de l’être. C’est alors que prédomine la sensorialité des drogues, de l’excès de travail et d’utilisation des technologies, de la sexualité indifférenciée, de l’adhérence irréfléchie à des valeurs et à des croyances, la mesquinerie, l’avidité ou la voracité. Autrement dit, la prédominance de la chosification et de la déshumanisation. En tant qu’expressions de l’éloignement du contact avec soi-même, le degré de fragilité du self et la sensorialité sont spécifiques à chaque sujet : ils définissent des états et des normes dominants de fonctionnement mental, les systèmes mentaux déterminants, qui sont susceptibles d’être ordonnés et classés.

    L’idée centrale du livre est d’offrir une conception d’ensemble, structurelle, c’est-à-dire une Psychanalyse Compréhensive qui puisse orienter la pensée et l’intervention clinique. Les chapitres sont organisés comme une étude systématique des systèmes mentaux déterminants qui fondent l’éloignement de l’état intérieur, par le biais de la description et de la classification de la fragilité et de la sensorialité dans les perturbations psychiques. La théorie et l’observation deviennent plus complexes au fur et à mesure de l’exploration du modèle et de l’introduction de nouvelles variables : les effets de la pulsion de mort, l’angoisse de dissipation du self et le niveau de structuration des processus psychiques dans des états conscient, inconscient et occlusif. Le texte est entrecoupé de vignettes cliniques qui aident à percevoir le modèle théorique – et l’auteur – en action. Une ébauche de classification est développée au long des chapitres, dont le principe organisateur n’est pas le symptôme ou l’entité nosologique mais la description des mécanismes et dynamismes sous-jacents aux perturbations psychiques, selon une nouvelle logique : la logique de l’être. Dans cette perspective, Walter Trinca nous présente à travers son modèle une véritable spectrographie des états psychiques. Ce modèle permet une conception d’ensemble de la psychanalyse à la fois unitaire et ouverte à de nouvelles particularités et explorations d’états mentaux. Pour y parvenir, l’auteur circule par les psychanalyses – surtout celle de Freud, Bion, Winnicott et Klein – afin d’établir des constantes conceptuelles destinées à articuler, dans une vision unitaire, la diversité de la clinique et à établir un code de communication commun entre les différents modèles théoriques en psychanalyse.

    Si le livre porte d’abord sur les perturbations psychiques, le dernier chapitre est consacré aux expériences d’expansion de la conscience de soi par le biais du contact avec le noyau de l’être. Certains mots, tirés du texte, décrivent ce processus : liberté, flexibilité, spontanéité, ancrage, fondement de la vie elle-même et exercice de commande sur les processus mentaux, bonheur d’exister pour exister, capacité à jouer, intégration, geste spontané, élasticité, plasticité, sensibilité, rêve, images spontanées, radiance du monde, mémoire spirituelle et silence intérieur. La conception d’ensemble inclut donc les expériences de bonne santé mentale et d’intégration, très souvent oubliées ou reléguées au second plan par la psychanalyse. Dans nos études sur la psychanalyse, atteindre une conception d’ensemble est quelque chose de particulièrement difficile face à un siècle de littérature psychanalytique et devant le long parcours que requiert notre expérience clinique pour mûrir. Walter Trinca connaît profondément l’âme humaine et son livre est un véritable cours de psychodynamique et de psychodiagnostic des perturbations psychiques. Dans la pratique clinique, observer ce phénomène d’éloignement de soi n’est pas rare : à cause d’une fragilisation, d’un attachement aux objets ou d’une chosification de soi et de l’autre, le patient ne parvient pas ou n’est jamais parvenu à être lui-même. La contribution de Walter Trinca est d’avoir conçu une ligne continue de contact avec le noyau de l’être, envisagée comme un dispositif organisateur qui classifie ces états d’éloignements de soi et leurs principales manifestations essentielles. Son inventivité en tant que clinicien et penseur réapparaît dans ce synopsis précieux de sa trajectoire et de son expérience, qui est la Psychanalyse Compréhensive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box