Freud : lettre à Édouard Claparède (1920)

Freud fut souvent accusé de pansexualisme, et, du coup, la libido devenait la seule énergie psychique. Or, une telle affirmation n’est possible qu’en méconnaissant les écrits de Freud, et ne fait qu’indiquer la problématique personnelle de ceux qui soutiennent un tel pansexualisme, ce qui, de plus, n’est pas sans conséquence au niveau de la pratique. Cette lettre de Freud est importante en ce qu’il reprise sa position sur la question, notamment par rapport à certaines critiques des Suisses, Jung en premier.

Ce contenu a été publié dans Sur Freud, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box