« Mais qui a dit que l’enfant est un pervers polymorphe ? » (Polymorph pervers) (Joël Bernat)

L’affirmation « l’enfant est pervers polymorphe », quand ce n’est pas « un pervers polymorphe » circule bien dans les écrits sous couvert de Freud. Or, ce n’est pas du tout ce qu’il écrit ! Voilà un phénomène de résistance dès lors intéressant.

Ce contenu a été publié dans Lexiques freudien et autres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Mais qui a dit que l’enfant est un pervers polymorphe ? » (Polymorph pervers) (Joël Bernat)

  1. Ben Ghanem Kaouthar dit :

    merci pour cet article qui prend de la distance par rapport de ce qui pouvait sembler évident !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>